Suite à la visite d’un client qui me montrait que sur d’autres solutions comme Trello, l’interface pour manipuler des étiquettes de type kanban sur différents statuts de manière graphique était un plus pour la communication d’une plate-forme logicielle. J’ai donc proposé de développer un prototype sur Aras Innovator. Mais avant de vous le montrer dans l’épisode 2, je vous présente comment spécifier un proto Aras.

Partons du besoin métier

Le besoin métier c’est de la gestion de projet à haut niveau (et non « de haut niveau »). Voilà quelques caractéristiques (ceci ne prétend pas être une spécification, c’est une mini description pour faire un mini POC):

  • Un utilisateur veut gérer différentes macro-tâches dans un tableau contenant différentes colonnes représentant de gauche à droite (ou droite à gauche selon les pratiques) des états d’avancement.
  • Une macro tâche doit être représentée sous forme de vignette
  • Chaque vignette doit contenir
    • un titre
    • une description
    • le responsable de la tâche
  • En double cliquant sur la vignette on doit atteindre son détail
  • Les vignettes doivent changer de colonne (statut) par simple glisser.
  • Il doit être possible de rajouter une nouvelle colonne.
  • Quelques exemples sur lesquels s’appuyer (Il n’y a pas de mal à copier ce qui se fait de bien):
    • Odoo : https://www.odoo.com/fr_FR/
    • Trello : https://trello.com/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est très simple voir simpliste comme spécification, mais le but est de présenter un POC conceptuel que l’on pourra affiner par la suite.

Définir un modèle de données

La définition du modèle de données va être orienté par le but du POC et l’avantage d’utiliser Aras Innovator sera la flexibilité que l’on aura pour le faire évoluer.

  • Premier Jet : un objet « Board » et un objet « Card » avec potentiellement une BOM de Cards

datamodelCards

  • On pourrait ensuite se dire que chaque Card est un projet et donc de faire pointer l’objet Boards sur l’objet Projet.
  • On pourrait aussi penser que l’entreprise a déjà un outil de gestion de tâches ou de projets et qu’à l’aide de federated Items on puisse les consulter et les enrichir depuis Aras (Je referai un article sur les federated Items)

Choisir une stratégie technique

C’est là que l’on va faire la différence entre les capacités techniques d’une personne comme moi et celles du développeur qui doit rester dans les recommandations techniques d’Aras (vers lesquelles je dois tendre tout de même). Je vais donc utiliser du Bootstrap+Jquery+JqueryUI, mais tous les éléments que je vais réaliser peuvent être réalisés avec le framework client Dojo sur lequel se base Aras Innovator. Pour la partie serveur et gestion de l’API il n’y aura pas de différence.

Y’a plus qu’à développer

A partir de là il ne suffit plus que d’avoir une instance d’Aras Innovator, téléchargeable sur le site d’Aras et de comprendre la manipulation de l’API Aras pour se lancer ! Rendez-vous dans l’épisode 2 pour la méthode de développement pas à pas et le résultat.

 

Posted by Yoann Maingon

Consultant PLM avec des expériences autant côté métier que dans l'implémentation technique de solutions PLM et d'intégrations de systèmes, je partage avec vous mes expériences, mes recherches et mes développements à travers ce blog.