Je vous parlais récemment de la démarche « API-Driven » PLM, qui a pour but d’accélérer les implémentations d’environnement PLM et l’enrichissement de solutions existantes. Une des solutions technologiques utilisées pour supporter cette démarche est le framework SailsJs. Je vous en propose une courte présentation en vidéo :

Posted by Yoann Maingon

Consultant PLM avec des expériences autant côté métier que dans l’implémentation technique de solutions PLM et d’intégrations de systèmes, je partage avec vous mes expériences, mes recherches et mes développements à travers ce blog.

  • Philippe Tesson

    Bonjour et bravo pour la présentation mais encore de la saisie de code même pour créer du « basic ». Je suis responsable BE et pour ma part je n’ai pas encore trouvé d’application me permettant de mettre en place un début de PLM sans avoir de compétence en programmation. Chacun son métier il est vrai. C’était de même il y a quelques années lors de la création de site web. Il existe maintenant des programmes qui permettent de créer son propre site sans compétences particulières, juste en faisant des « glisser » avec la souris. C’est limité je l’avoue mais on peut mettre en place une base.
    A quand ce même outil PLM permettant de mettre en place un outil « basic » pour valider les process et par la suite faire appel à des développeurs si on souhaite des choses particulieres. Quand j’ai commencé le dessin à la CAO, je saisissais des lignes de codes, maintenant on peut se débrouiller sans être un expert. Je parle pour le monde de la PME où il n’y a pas nécessairement un informaticien. La demande vient souvent du BE sans forcement de soutien au départ. La mise en place basic peut permette de faire franchir le pas de certaines directions.

    • Merci, en effet c’est encore du code.

      Pour ce qui est de la réalisation de site web sans code, oui cela existe mais même les PME qui vont s’équiper d’un outil de e-commerce comme prestashop vont faire appel à de la prestation externe de développement.

      Il existe justement une version graphique en surcouche de sailsjs qui s’appelle treeline.io (https://treeline.io/). Mais comme tout le milieu bouillonnant de node.js, il faut faire très attention à la pérennité de chaque projet. D’autres développeurs m’ont d’ailleurs notifié que la gestion actuelle du projet sailsjs est peut-être une alarme. Dans ma démarche chez mydatalinx je l’utilise pour faire du prototypage (qui peut passer du temps en production parfois! la célèbre  » solution temporaire qui dure »).

      Pour pouvoir avoir cet outil basic de configuration graphique recherché, il faut déjà avoir une base, un framework avec si possible des éléments standardisés pour un métier donné. C’est une partie de l’objectif du projet PLMAPI (https://plmapi.readme.io, qui derrière doit permettre aux editeurs de proposer des outils simples de développement graphiques d’application sur la base des webservices proposés par PLMAPI.)

      Sinon quand les outils ne sont pas chez les éditeurs PLM, il faut potentiellement aller chercher ailleurs et rechercher où la ressources est abondante et pas trop chère ! J’ai vu dans 2 PME britanniques, des développements de type PLM-étendu (donc pas les fonctions PDM) réalisés sur le CMS Drupal.