Dans le cadre des activités du PLMLab, nous avions hier soir un webmeeting pour discuter des futurs voies d’avancement du guide que nous réalisons actuellement sur la chaîne numérique. Ce guide vient compléter le début d’une petite collection que vous pouvez retrouver sur la page des publications de l’association. L’origine de ce guide vient d’un décalage fort qu’il peut y avoir entre, d’un coté, des discours d’éditeurs qui ont d’important plans marketing sur la chaîne numérique dans le cycle de développement du produit, et de l’autre, des utilisateurs qui évoquent souvent des frustrations envers cette chaîne numérique qu’ils estiment tronquée à de nombreuses reprises.

La difficulté de vulgariser un tel concept

La réunion s’est attardé assez longuement et à raison, sur l’exemple qui pourrait être le fil rouge du guide comme nous l’avions fait pour les guides précédents (La maison pour la gestion de configuration, la table pour les nomenclatures). Il nous fallait un concept assez simple et communiquant pour présenter cela. Donc en marge de la réunion, pour chercher un peu d’inspiration, j’ai recherché dans mes vidéos favorites et sites webs qui me viennent à l’esprit lorsque l’on parle de flux continu de données. J’ai retrouvé cette vidéo d’OSLC qui illustre assez bien la problèmatique et le site OASIS, très intéressant dans l’échange de données standardisées.

  • OSLC, qui dans le domaine du développement logiciel tente de proposer des standards pour faciliter les échanges continus entre les différentes étapes du cycle de développement (vidéo en anglais)
  •  Le site web vers lequel je reviens souvent lorsque l’on parle de standards et de flux d’information est le site d’OASIS. Et j’ai spécifiquement mis le lien vers les standards UBL « Universal Business Language » car c’est un point qui m’intéresse depuis longtemps.

La visite une fois de plus de ce site me ramène d’ailleurs à la réflexion sur la circulation des données. On parle souvent de flux de données dans des processus d’entreprise et il est vrai que pendant longtemps et encore largement aujourd’hui, on transfert de la donnée de poste à poste comme dans le schéma ci-dessous.

flux de data

Alors oui, on peut tenter de me contredire lorsque l’on a une GED ou une solution de stockage centralisée qui ne permet d’envoyer qu’une notification à un autre utilisateur de la présence d’un fichier. Mais ce fonctionnement reste un fonctionnement où la donnée en entier est souvent personnelle d’étape en étape. Ainsi du passage d’une étape à une autre, on va dupliquer de la donnée, souvent la faire évoluer, à juste titre, mais sans conserver une continuité numérique de l’information. Le but est donc d’aller d’avantage vers une gestion de l’intégrité de cette chaîne numérique quelque soit le domaine en maîtrisant la définition des informations partagées dans les processus métiers de l’entreprise et en comprenant les liens entre des objets lorsqu’ils sont liés par des transformations.

dataprocessinternally

Dans le schéma ci-dessus j’ai donc voulu donner une vision simple mais claire de ce que doit être la différence avec la méthode précédente. Ici on considère, tout en bas, un stockage unique de la donnée. Par stockage unique, je ne parle pas des stratégie de sauvegarde je parle du fait que chaque objet à un statut et une version ne doit exister qu’une fois. Entre ces données et les utilisateurs, il doit y avoir le modèle de données dont je parlais précédemment qui doit permettre de mettre en place des vues afin d’apporter à chacun les morceaux de données qui le concernent. Je ne m’étale pas plus pour l’instant sur le sujet, je laisse encore cours aux discussions et réflexions sur le sujet au sein du PLMLab. N’hésitez pas à partager vos réflexions ou même les sources d’informations qu’il vous parait important de ne pas oublier pour la rédaction de ce guide.

Travail en cours…

Nous poursuivons donc actuellement la réalisation de ce guide et je suis très reconnaissant envers le PLMLab de toujours se rappeler que notre message doit être le plus universel possible pour ce qui est des industries concernées. Ainsi je vais m’attacher pour ce guide à apporter un maximum d’information sur les chaînes numériques dans le cadre de développement électroniques et informatiques afin de voir les parallèles ou les différences que l’on peut noter avec d’autres industries. Pour ce qui est du fil rouge, je vous laisserai le découvrir lors de la parution du guide.

[subscribe2]

Posted by Yoann Maingon

Consultant PLM avec des expériences autant côté métier que dans l’implémentation technique de solutions PLM et d’intégrations de systèmes, je partage avec vous mes expériences, mes recherches et mes développements à travers ce blog.