Je le dis et le répète à chaque projet PLM. « Contactez d’autres prospects et clients !!! ». On me répond souvent « ah oui c’est pas une mauvaise idée, on va le faire ». Bien souvent la prise de contact n’est pas réalisée. Les échéances avancent, les décisions sont prises et il n’y a pas une prise d’information capitale, indépendante et d’expérience.

Vers qui aller?

Si vous évaluez un logiciel, une technologie en particulier, il est important d’aller récupérer un vécu d’implémentation d’autres sociétés. Un domaine industriel équivalent est un plus mais ça n’est pas très important pour évaluer une technologie.

Par contre, si vous êtes plus sur l’évaluation des fondamentaux métiers du PLM et sur la conduite du changement que cela engendre alors oui il est important de prendre des tailles d’entreprises comparables avec des industries qui auront un contexte PLM comparable.

Comprendre si la solution étudiée répond à vos besoins

C’est l’opinion la plus importante que vous allez recevoir de la part d’autres clients. Il va vous falloir juger de la transparence et de la sincérité de votre interlocuteur pour le valider. Il m’arrive de voir des projets où pour des raisons politiques ou même par précipitation, des technologies ont été sélectionnées sans prendre en compte tous les paramètres permettant de savoir si elles correspondaient au besoin de l’entreprise. C’est dans ces échanges avec des clients comme vous que vous prendrez la mesure de ce que vous évaluez.

Comprendre comment l’outil a été déployé

C’est un élément clé qui surprend souvent dans le lancement de projets et qui rend vite compte de la capacité des intégrateurs à satisfaire votre besoin. Demandez à comprendre comment le projet a permis de déployer la solution. Quels ont été les freins, même politiques au sein de l’entreprise?

Mesurer les budgets impliqués

Il arrive que les budgets initialement estimés par nos prospects soient loin du coût réel d’un tel projet. C’est bien de le confronter à une offre intégrateur/éditeur, c’est mieux d’aller le confronter à une entreprise qui a réellement fait la démarche et qui en plus d’un budget vous donnera des éléments de ressenti d’un possible ROI. Attention, encore une fois, vous pouvez tomber sur un cas extrême, un projet qui aurait été sur ou sous dimensionné. Prenez donc soin d’évaluer ces informations pour relativiser avec ce que vous connaissez du contexte de votre société.

En direct plutôt qu’aux événements éditeurs

Les événements éditeurs sont un passage obligé pour suivre les évolutions et suivre la santé d’une communauté de clients. Mais le contact en direct, sans présence de l’éditeur vous permettra d’avoir des échanges plus libérés. Ne pensez pas avoir rempli votre activité d’échange avec d’autres entreprises si vous ne l’avez fait que dans des conférences d’éditeurs. Prolongez les échanges en dehors de ce contexte.

Allez-y !

Foncez, obtenez vos premiers contacts, échangez par téléphone et rencontrez les autres entreprises! L’information est toujours bonne à prendre. Quitte à ne pas vous faire changer d’avis, les retours d’autres entreprises vous permettront d’appréhender les risques de projets PLM qui ont cette réputation d’avoir un niveau de succès relatif !

Posted by Yoann Maingon

Consultant PLM avec des expériences autant côté métier que dans l’implémentation technique de solutions PLM et d’intégrations de systèmes, je partage avec vous mes expériences, mes recherches et mes développements à travers ce blog.