J’ai assisté la semaine dernière au salon progiciel d’annecy 2015. Vous pouvez retrouver le site de la manifestation ici :http://www.expo-progiciels.com/. Ce selon rassemble des professionnels de l’ERP, du PLM, du MES, et de la supply chain. Arrivé avec près de 2 heures de retard suite à un incident à Chambery qui a bloqué pas mal de monde dans la région. J’ai découvert un parking rempli. Une fois à l’intérieur, il y avait en effet pas mal de monde pour assister à la manifestation. Cependant, il faut avoir un intérêt pour l’ERP, ou être vraiment un industriel qui vient chercher des solutions pour rentabiliser sa journée car pour moi, avec un intérêt principal pour le PLM à ce moment, il n’y avait pas énormément de représentation du PLM (4CAD pour distribuer PTC et Audros sont les seuls que j’ai remarqué, bien que la liste des exposants rajoute Consultencia, Epicor, GFI, Infor & Krontime, qui pour moi n’avaient aucune communication sur le PLM lors de cet événement).

Les salons sont compliqués pour le PLM

Comme je l’ai déjà indiqué dans le passé sur la vente de solutions ou de projets PLM, il est compliqué de trouver un interlocuteur type. Les projets sur lesquels je suis intervenu, dans ma jeune carrière dans le PLM, venaient à chaque fois d’une initiative différente. Parfois du département informatique, parfois de la qualité, de la R&D ou de la direction, je suis toujours étonné de cette hétérogénéité de l’origine des projets PLM. C’est aussi pour cela qu’il est compliqué d’intervenir dans un salon pour vendre du PLM. J’en ai fait l’amère expérience il y a 1 an. J’avais participé au sein de Minerva au salon de l’industrie de Paris. Le but était de faire principalement de la communication pour Aras Innovator, mais nous proposions aussi des démonstrations de la solution Avix et InspectionXpert (qui sont en général plus sexy à présenter). Le salon n’a pas été une grande réussite et voilà ma liste succincte de points d’attentions lorsque l’on évalue la possibilité de faire le salon de l’industrie:

  • les allées principales, sinon rien : On a été obligé de faire du rabattage pour attirer des visiteurs sur notre allée. Le flux est très très limité dès qu’on dépasse la première contre allée.
  • 5 jours c’est très long… trop long. La plupart de mes voisins de salon étaient d’accord sur le fait que le mardi matin et le jeudi étaient de bonnes périodes, mais le reste du temps était vide.
  • Ne venez pas pour vendre du PLM, vous ne trouverez pas vos interlocuteurs ( à la limite ok pour du PDM )

Ma conclusion personnelle : Si un salon se présente comme le salon du PLM et que les domaines ne sont que CAO, PLM, GDT et FAO et que cela se déroule sur 1 jour, ça peut s’étudier. Et aussi, il faut fuir Villepinte. C’est trop compliqué d’accès pour tout le monde.

Le renouveau d’Audros

Je parle d’Audros comme c’est la seule solution que j’ai vu sur place. On sent vraiment un renouveau au niveau de l’interface de la solution et cela s’accompagne d’une démarche marketing rajeunie. L’impression est nettement meilleure que lorsque j’avais assisté à leur atelier lors de la dernière journée du PLM qui s’était déroulée à Lyon en 2011. La méthode de commercialisation d’une solution PLM est toujours compliquée à mettre en place, surtout au niveau du message à faire passer. Audros se base sur 4 éléments principaux + 1 bonus.

  1. Collecter l’information
  2. Classer l’information
  3. Restituer l’information
  4. Automatiser (les échanges, les process)
  5. Et le bonus : Faire du reporting

Quelques chiffres clés de l’entreprise: 20 collaborateurs, 3m€ de CA et 15000 utilisateurs. Ce qui, calcul fait, nous donne environ 17€/mois/utilisateur (juste pour la part Editeur). Après c’est vrai que c’est un modèle différent de la souscription puisqu’on est sur un modèle licence + maintenance. Une affaire à suivre…

Posted by Yoann Maingon

Consultant PLM avec des expériences autant côté métier que dans l’implémentation technique de solutions PLM et d’intégrations de systèmes, je partage avec vous mes expériences, mes recherches et mes développements à travers ce blog.