Cela fait quelques années que l’on est martelé par un marketing puissant de tous les acteurs de l’IT en faveur du Big Data. Présenté comme une révolution, une valeur énorme pour toute entreprise moderne. Il suffit de regarder la courbe présentant l’évolution des recherches des termes Big Data en France sur Google.

Big Data Google Trends

évolution de l’intéret de la recherche « big data » sur google (indice 100 = max)

Définition du big data proposée par Wikipedia?

Les big data, littéralement les « grosses données », ou mégadonnées (recommandé3), parfois appelées données massives4, désignent des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu’ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l’information. On parle aussi de datamasse5 en français par similitude avec la biomasse.

Alors est-ce que les acteurs du PLM doivent y consacrer du temps et pourquoi?

On voit déjà des éditeurs qui y consacrent du temps. Exalead dans un premier temps chez Dassault et maintenant Omneo chez Siemens. Les présentations powerpoint ont été nombreuses pour montrer l’apport de solutions d’analyse du Big data pour le PLM. Cependant, les cas réels d’utilisations et d’apport de valeur ou d’efficacité sur le coeur du PLM (Collaboration autour de la conception produit) se font encore très rares voire inexistantes. Mais est-ce qu’encore une fois le besoin pour le PLM pure n’est-il pas d’apporter des outils de collaboration autour des métiers de l’ingénierie. Je ne veux pas rejeter le « module » marketing  du PLM, mais simplement rappeler qu’il y a encore des manques au niveau de la collaboration de conception des produits.

Le Small Data

Wikipedia n’ayant pas encore fourni une version française pour le small data, je vous propose leur version anglaise:

Small data is data that is small enough size for human comprehension. About one quarter of the human brain is involved in visual processing, and the only way to comprehend Big data is to reduce the data into small, visually-appealing objects representing various aspects of large data sets or data « features » (such as histogram describing data projections and relationships, charts, scatter plots) that can be understood by humans. The term « big data » is about machines and « small data » is about people

Comme l’indique la fin de la définition, si le big data se focalise sur les machines et les algorithmes qui traitent les données. Le small data se focalise sur les utilisateurs et leur façon d’interagir avec des jeux de données d’une taille adaptée pour leur compréhension.

Alors qu’Excel reste le numéro 1 des applications de small data dans les environnements PLM. Je vous propose quelques exemples d’applications ou d’infrastructure qui apportent de nouvelles solution pour améliorer la gestion de small data.

Kadata

Kadata est un des exemples les plus pertinents du small data et il le revendique avec notemment la gestion d’un meetup du small data sur Paris.

Mysimplegrid

Mysimplegrid est une solution qu’a développé la société mydatalinx (dont je suis actionnaire majoritaire) afin de mettre à disposition un tableur contraint par un modèle de données relationnel. C’est une vitrine technologique qui avait pour but d’apporter un petit plus de collaboration, de modèle de données, de gestion de versions aux utilisateurs intensifs d’Excel. La vidéo suivante présente rapidement la création d’un modèle de données et le remplissage de ces données ensuite.

Back.io

back.io est plus une plateforme technique qui permet de simplement réaliser un modèle de données et de s’en servir comme base de données de stockage en développant des applications qui vont simplement faire des requetes au webservice pour lire et mettre à jour les données. Je prépare une démonstration pour construire des nomenclatures et les mettres à jour sur la base de back.io. Vous pouvez déjà avoir un meilleur aperçu de ce que cela fournit sur la vidéo suivante:

L’intégration dans un environnement complexe d’entreprise

C’est bien de s’enthousiasmer sur de nouvelles technologies qui se rapprochent de la réalité du terrain en apportant de l’efficacité à la gestion du small data. Cependant, small data, ne veut pas dire small company, et par là je veux indiquer que ce n’est pas parce qu’il y a des feuilles excel et des bases Access à remplacer que ces entreprises ne vont pas demander de fortes intégrations avec un annuaire d’entreprise, une sécurité spécifique,… Il est donc important pour séduire ces entreprises que les fournisseurs de solutions puissent présenter rapidement comment leurs solutions s’intègrent au reste du SI. Je présenterai dans un article futur les solutions d’intégrations de solutions, non pas pour ces éditeurs de solutions Small data, mais pour les entreprises qui veulent intégrer des solutions de small data tout en profitant de l’annuaire d’entreprise, de gestion de droits utilisateurs…

Posted by Yoann Maingon

Consultant PLM avec des expériences autant côté métier que dans l'implémentation technique de solutions PLM et d'intégrations de systèmes, je partage avec vous mes expériences, mes recherches et mes développements à travers ce blog.